La Pièce Perdue©

Écrit et illustré par De Dorman
© 2005 Tous droits réservés

Traduit par Isa Bartolo

Job 22 : 21 «Réconcilie-toi avec Dieu, sois en paix avec lui! C’est ainsi que tu connaîtras le bonheur.»

C’était une chaude journée d’été à Shady Oak, bourgade dont le nom veut dire «Le grand chêne à l’ombre rafraîchissante». Les
enfants du quartier jouaient dehors, ici et là. Sandy et son frère, Tyler, se jetaient mutuellement des ballons remplis d’eau, pendant
que leur grand frère Josh se débattait avec Fred le chien, dans l’espoir d’arriver à donner un bain à l’animal. Le fait est que Josh
aimait à se mesurer ainsi au défi du bain de Fred. Il en profitait aussi pour se faire bien mouiller.

“ Je viens d’avoir une idée géniale!” annonça Tyler, un peu malveillant. «Et si on faisait sortir Millie dans le jardin pour la
bombarder de ballons plein d’eau !» Hum, Sandy en avait terriblement envie. Mais attirer leur soeur dehors serait
extrêmement difficile. Et puis il faudrait la faire aller à un endroit d’où ils pourraient la bombarder facilement sans détremper
l’intérieur de la maison. C’était un vrai défi ! « Oui, oui, c’est une bonne idée, Tyler, ce serait marrant.» dit-elle. «Mais tu sais bien que
Millie est occupée à faire un puzzle, alors…»

«Encore un nouveau puzzle ?» l’interrompit son frère. « Mais enfin, pourquoi tous ces puzzles ? Elle va finir par en rêver la nuit ! Elle a
déjà fait trois puzzles cette semaine !»

C’était vrai. Millie était de ces fillettes plutôt calmes, qui ne sont pas faites pour les jeux d’extérieur. A affronter les moustiques qui vous
dévorent dehors, Millie avait récemment conclu que l’on était bien mieux à jouer dans la maison. Aussi était-elle parfaitement
heureuse au frais à l’intérieur, occupée à lire ou à faire des puzzles.

«Écoute Tyler,» dit Sandy «Vaudrait mieux ne pas l’embêter, surtout qu’elle a été plutôt mignonne envers nous ces derniers temps, n’estce
pas ? Je serai mal à l’aise de l’arroser avec tous ces ballons.»

«Ouais, d’accord, je vois ce que tu veux dire, Sandy…» marmonna Tyler, «C’est depuis qu’elle va à l’église avec Mégane qu’elle a…
disons… changé !» Mais Tyler ne lâchait pas le morceau si facilement. «Hé !» poursuivit-il, le regard pétillant, «Mais si on avait
quelque chose d’irrésistible, cela la ferait bien venir dehors, n’est-ce pas ?» Sandy gloussa de rire, tout en balançant un ballon rempli
d’eau sur son frère. Elle atteignit sa cible avec adresse et précision.

Tyler était maintenant détrempé à souhait. La guerre était donc déclarée entre les deux protagonistes qui se poursuivaient tout
autour de la maison, en s’aspergeant et en éclatant de rire. Ce que Sandy et Tyler ignoraient, c’est que lors d’une de ses virées à
l’église avec Mégane, Millie avait demandé au Seigneur de la sauver et de l’aider à vivre pour Lui. Et il y avait eu un changement réel
dans la vie et les motivations de l’adolescente ! Millie avait envie de partager son vécu avec ses frères et sa soeur, mais elle ne savait
pas trop comment s’y prendre. Mais voici que peut-être, une occasion se profilait à l’horizon…

C’est alors que Josh apparut. Il venait de finir de baigner la boule de poil qui leur servait de chien. Il pensait se sécher lorsque soudain
Fred accéléra à la poursuite du chat du voisin, lequel chat semblait se délecter à embêter le chien. Quelque soit le niveau de dressage
auquel on ait pu le soumettre, rien ne ferait revenir ce chien en pareille circonstance !

Millie entendit la cavalcade et décida d’intervenir. Fred était incapable de résister à un de ses «Croc-biscuits» et Millie le savait
bien! Elle fonça à la cuisine, en prit une poignée et se hâta vers la porte extérieur. Mais au moment où elle l’ouvrit, le chat se précipita
à l’intérieur , et devinez qui le suivait sur les talons, s’engouffrant à son tour ? Fred le chien…Il courait dans tout le salon en aboyant ! Il
n’y avait qu’à suivre à la trace la boue et l’eau de son récent bain ! Au milieu du remue-ménage ambiant, l’animal heurta la table
basse, projetant en l’air, puis au sol l’ensemble des pièces du puzzle inachevé de Millie.

Soudain le chien surexcité réalisa qu’un biscuit était à portée de crocs ! Il s’immobilisa net ! Sandy et Tyler se saisirent
instantanément de lui, et Josh enfila son collier et fixa la laisse. On indiqua clairement au chat énervé où se trouvait la sortie.

Cependant, les dégâts sautaient aux yeux : le chaos précédent faisait place à un inextricable fouillis boueux !
Les quatre enfants décidèrent d’unir les efforts pour remettre tout en ordre. Josh fit sortir Fred séance tenante, pendant que les autres
s’attelaient efficacement au nettoyage. Puis, ils rassemblèrent les pièces du puzzle dispersé dès que le nettoyage fut terminé. «Ne
vous inquiétez pas pour ça, allez plutôt jouer dehors !»dit Millie, «J’aurai tôt fait de refaire ce puzzle.» «OK! Merci soeurette !»
répondit Tyler, sortant en trombe de la pièce, avec Sandy sur ses talons. Il leur tardait de voir comment Josh avait réglé son compte à
Fred. En fait, le chien était si mouillé et pitoyable qu’il était assez difficile de prendre une grosse voix en colère pour «lui passer un
savon !» Fred les regardait intensément l’air de dire «Qu’est-ce qu’on s’est bien amusé ! Au fait, Vous avez d’autres biscuits pour
moi ?»

«Le bon point,» conclut Josh, «c’est qu’il ne s’est pas trop sali à poursuivre le chat dans la boue. Il ne reste plus qu’à le sécher.»
Pendant ce temps, Maman et Papa, qui travaillaient au jardin, pointèrent le bout de leur nez pour tenter de comprendre à quoi
rimait tout ce remue-ménage. A première vue, tout était rentré dans l’ordre, il n’y avait vraiment rien à dire ! C’est lors du repas du
soir qu’ils surent le fin mot de l’histoire, ce qui remplit la maison d’éclats de rire. Il fallut pourtant quelques jours à Millie pour refaire
l’imposant puzzle auquel elle s’était attelée. Elle l’avait emprunté à Mégane et il représentait une sorte de tenture en patchwork avec
des mots écrits et de souriants «smilies» jaunes. Millie était pratiquement au bout de la reconstitution du tableau qui avait été
dispersé aux quatre coins du salon. Mais tout en contemplant son oeuvre, elle vit qu’il y manquait une pièce. «Mais où est donc passée
la dernière pièce du puzzle ?» demanda-t-elle, tout en jetant un rapide coup d’oeil alentours. «Je ne la trouve pas, je pense qu’elle
s’est perdue le jour où Fred a renversé la table du salon.» Après avoir regardé partout, Millie se dit que la pièce perdue réapparaîtrait
sans doute d’elle-même d’ici quelques jours.

Millie demandait depuis quelques temps au Seigneur de lui donner du courage: elle désirait inviter sa famille à l’accompagner à l’église.
Elle prit une grande bouffée d’air et lança «Hé ! Sandy, est-ce que tu voudrais venir demain à l’église, avec Mégane et moi? Les parents de Mégane nous emmèneront avec joie.» «Pourquoi pas, bien sûr !» répondit Sandy, «Il faut juste que je demande à Maman.» Le coeur de Millie bondissait de joie. Elle aimait intensément sa famille et rêvait de les voir connaître Jésus tout comme elle. Maman donna son accord, puis alors que le jour
baissait, la maisonnée si vivante entrait dans le calme de la nuit. Le lendemain matin, Mégane et ses parents étaient là, ponctuels.

Sandy se sentait un peu nerveuse, mais Millie la rassura «Tu n’as pas à t’en faire, les gens sont vraiment très gentils à l’église: tout le monde t’aidera si besoin.»

Et tout se passa, exactement comme Millie l’avait dit. Elle aida Sandy à trouver les chants dans le recueil de louange et l’informa du moment de l’offrande. Le franc sourire de la monitrice du club d’enfants fit une excellente impression à Sandy : elle la trouva fort sympathique.

Vint alors l’heure de l’histoire, qui était le moment préféré de Millie. On commençait par la lecture du passage biblique qui fondait le récit. Sandy feuilletait désespérément la Bible empruntée, à la recherche du livre de Job, mais Millie était là pour lui indiquer le passage désigné. Sandy était admirative devant les connaissances bibliques toutes récentes, de sa soeur. Les enfants lurent ensemble à voix haute le verset de Job 22:21, puis la monitrice leur parla
d’Adam et Ève, du péché et de la sainteté de Dieu. Elle expliquait aux enfants qu’à cause de la désobéissance, Adam et Ève durent quitter le merveilleux jardin d'Éden que Dieu avait créé pour eux.

Maintenant, Adam devait travailler dur à planter, semer et désherber dans la chaleur du jour. Plus rien ne serait comme avant Dieu ne viendrait plus dans la fraîcheur du soir pour marcher et parler avec Adam. «Voyez-vous, les enfants, ce sont nos péchés qui nous séparent de ce même Dieu qui est pur et saint.» dit-elle, en citant Romains 3:23 «…tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.» puis Romains 6:23 «En effet, le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.» Sandy ne se sentait pas très bien, à cause de l’évocation du péché, mais elle soupira d’aise en écoutant ce qui concerne le don de Dieu : la vie éternelle. Elle espérait secrètement
en entendre plus au sujet de ce cadeau inattendu.

«La mort est la punition que nous méritons tous pour nos péchés,» poursuivit la monitrice avec tact, «mais Dieu a envoyé Son Fils Jésus vers nous, pour que ce soit Lui qui subisse cette sentence à notre place. Jésus a permis à des humains de le clouer sur une croix rugueuse, où ils se moquèrent de lui et le raillèrent en public. Puis il inclina la tête et déclara «Tout est accompli !». Il faisait référence au fait qu’il venait de payer pour nos péchés. Tout était fini, payé,
accompli. On a enterré son corps dans un tombeau. Ensuite, Dieu le ramena à la vie après trois jours et trois nuits, pour nous montrer que nous aussi pouvons revivre après la mort. Il nous suffit de recevoir ce don gratuit de la vie éternelle. Comment ? En nous détournant de nos péchés, ce qu’on appelle la repentance, pour nous tourner cette fois résolument vers notre Sauveur, Jésus, tout en Lui demandant de nous pardonner et de vivre dans nos coeurs.»z

(Romains 10 : 9,10 & 13) Pour conclure, la monitrice demanda si quelqu’un parmi les enfants souhaitait recevoir, ce matin-là, le don gratuit du salut ? Chaque enfant inclina la tête pour sonder son coeur, et timidement, Sandy leva la main pour indiquer sa décision.

Elle savait qu’il y avait du péché dans son coeur, d’où un besoin d’être pardonnée ! La monitrice laissa le groupe à d’autres jeux pour prendre le temps de conduire Sandy vers Jésus. En quelques minutes, Sandy devint une nouvelle création en Christ, en demandant au Seigneur de pardonner ses péchés et de vivre dans son coeur. Elle comprenait maintenant pourquoi cette monitrice souriait tout le temps… Elle possédait quelque chose que Sandy n’avait jamais expérimenté auparavant…la paix, cette paix profonde d’un coeur tranquillisé quant à son devenir éternel, …paix due à
l’assurance du pardon de ses péchés, oubliés par Dieu désormais, …paix aussi à l’idée qu’elle avait maintenant une maison auprès de Dieu, dans les Cieux.

Au moment de partir, Sandy reçut une Bible neuve, comme celle que Millie avait obtenue quelques semaines plus tôt. «Regarde Millie, comme les pages sont fines et brillantes.» dit Sandy en remerciant la monitrice attentionnée. «Sandy, ce serait bien que tu commences par la lecture de l’évangile de Jean.» dit Millie, en quittant la pièce avec Sandy et Mégane. « Et moi, je prierai pour toi !» « D’accord, merci encore Millie, je le lirai, c’est promis !» répondit Sandy avec joie. Les trois filles étaient surexcitées, et elles passèrent tout le trajet de retour à la recherche de versets de
l’évangile de Jean.

Arrivées à la maison, les soeurs remercièrent Mégane et ses parents de cette matinée à l’église et coururent vers la cuisine pour le repas. Maman et Papa écoutèrent le récit des évènements de la matinée. Alors que les parents ne constataient pas de changement chez leurs filles, ils voyaient qu’elles étaient heureuses, et cela suffisait à leur bonheur. A votre avis, qui va prier pour que Josh, Tyler et les parents puissent eux aussi connaître cette paix dans leur coeur ?
C’était au tour des garçons de débarrasser la table, tandis que le reste de la famille se reposait au salon. En s’asseyant sur le canapé, Sandy sentit, coincé entre les coussins, un tout petit objet. Avezvous deviné de quoi il s’agissait ? Oui, c’est ça… la pièce perdue du puzzle de Mégane ! On avait fini par la retrouver ! Sandy la remit à Millie qui eut l’honneur de terminer le puzzle. En encastrant cette dernière pièce, elle put lire le mot écrit dessus.

 C’était le mot «Paix». Sandy déclara alors,de façon tout à fait appropriée : «La paix, maintenant je sais ce que c’est ! Je l’ai dans mon coeur !»
Quant à vous, les enfants, écoutez bien ceci : tout comme Millie, qui a pu terminer son puzzle avec la pièce perdue et retrouvée, Jésus a accompli le plan de salut en mourant sur cette croix cruelle, puis en ressuscitant après trois jours et trois nuits passés dans le tombeau.

Au moment de mourir, Jésus a dit «Tout est accompli.» (Jean 19:30) C’est donc à nous qu’il appartient de choisir notre destinée éternelle. Si nous venons à Jésus avec un coeur repentant, Il nous donnera cette paix que le monde ne peut apporter, et une relation personnelle avec Dieu, notre créateur.
Est-ce qu’il manque une pièce dans le puzzle de votre vie ? Dieu a payé la dette de votre péché… par le don Son Fils Jésus Et si vous l’acceptiez aujourd’hui ? Vous pourriez bien trouver cette pièce manquante ! Invitation au salut On a aussi parlé de Mégane et de sa famille dans cette histoire.

Dieu n’a pas oublié leur bon témoignage. Ces voisins chaleureux, qui aiment ceux qui les entourent et partagent avec eux la bonne nouvelle de Jésus, ont une récompense qui les attend dans les Cieux.

Et vous, si vous connaissez déjà Jésus, avez-vous déjà partagé cette nouvelle avec quelqu’un qui a besoin de l’entendre ? Voulez-vous demander au Seigneur de pouvoir communiquer Son amour ? Dieu aime tant ceux qui ne le connaissent pas et sont ainsi perdus. C’est au travers de vous qu’ils pourraient ainsi avoir une chance de le connaître, n’est-ce pas ? (Matthieu 5: 14-16 «Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut pas être
cachée, et on n’allume pas non plus une lampe pour la mettre sous un seau, mais on la met sur son support, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que, de la même manière, votre lumière brille devant les hommes afin qu’ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père Céleste.» ) ( Romains 1:16 «En effet, je n’ai pas honte de l’évangile [de Christ] : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit...») Invitation au service

Romains 10 : 9,10 & 13 Si tu reconnais publiquement de ta bouche que Jésus est le Seigneur et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité, tu seras sauvé. En effet, c’est avec le coeur que l’on croit et parvient à la justice, et c’est avec la bouche que l’on affirme une conviction et parvient au salut, comme le dit l’écriture. En effet, toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée.

Les versets de la Bible sont de la traduction Segond 21

Helping Hands

Products

 

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail

 

More

Contact Us

E-mail us at This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.


        

 

 

Copyright ©  The Helping Hands 2004-2016.
All Rights Reserved.