Le Cadeau du Chef Indien©

© 2004 Tous droits réservés

Ecrit et illustré par De Dorman

 

Il y a bien longtemps, au nord-ouest de l’Amérique, quelques indiens, enveloppés de couvertures tissées, étaient assis en rond, par terre. Ils écoutaient un drôle de visage-pâle qui leur parlait de Dieu.

Ce missionnaire a commencé par le récit de création…Dans la Genèse, le chapitre 1 au verset 1 déclare : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre ». « En fait, Dieu a tout fait » dit-il . « Il a fait les oiseaux, les fleurs et les céréales. Tout ce qui existe, c’est Lui qui l’a fait ». (Proverbes 16 :4)

« Ce Dieu grand vous aime et prend soin de vous . » continua ce serviteur du Très-Haut au visage si pâle.

Quand le vieux chef indien entendit ces paroles, il était tellement rempli de reconnaissance, qu’il voulait absolument faire quelque chose pour ce Grand Dieu. Il se leva sa place au fond, marcha tranquillement vers l’avant, puis déposa son tomahawk aux pieds du missionnaire en disant : « Chef indien donne son tomahawk à Dieu qui a fait toutes choses. »

Le missionnaire parla alors de la grâce merveilleuse du Seigneur Jésus Christ. Alors qu’il était riche dans les Cieux, il est devenu pauvre pour nous. Il a choisi de naître dans une crèche misérable, et ensuite de mourir sur une croix, pour effacer nos péchés, afin que nous puissions être riches. (Romains 6:23)

Le chef indien écoutait, très pensif. Puis, à nouveau, il se leva et vint au centre, mais cette fois-ci, il tenait sa couverture entre les mains. Il la déposa aux pieds du missionnaire et dit: «Chef indien donne sa couverture à ce Jésus qui est mort à la place de l’homme. » Puis, il repartit s’asseoir au fond pour écouter la suite.

Mais le missionnaire poursuivait toujours son histoire, racontant l’histoire de l’enterrement puis de la résurrection de Jésus, déclarant qu’il vit désormais pour toujours dans les Cieux et qu’il attend aussi que nous croyons en lui. (Actes 16 : 30-31)

Alors qu’il parlait encore, le chef indien a détaché son poney et s’est avancé avec celui-ci. Il a à nouveau déclaré « Chef indien donne sonponey dressé favori à Jésus-Christ qui vit dans les Cieux. » Puis, à nouveau il retourna s’asseoir pour écouter la suite.

Voyez-vous, ce chef indien était tout comme la plupart d’entre nous, il croyait qui se qui intéresse Dieu, c’est ce que nous possédons. Mais le Seigneur Dieu n’avait pas fini de travailler dans son cœur.

Le vieux chef indien se disait en lui-même « cette fois-ci, j’ai donné absolument tout ce que je possède à ce grand Dieu des Cieux qui a donné Son Fils pour moi. » Mais alors qu’il écoutait encore, une lueur nouvelle se mit à briller dans son regard. (proverbes 23 :26) Il percevait quelque chose qu’il n’avait jamais pu concevoir auparavant, quelque chose de tout nouveau pour lui : c’était le Saint-Esprit qui se révélait à lui etparlait à son cœur. Notre chef indien comprenait qu’en offrant toutes ses possessions, il était passé à côté de ce que Dieu désirait véritablement,et qu’il n’avait pas encore pu lui offrir. Il se leva et s’approcha les mains vides.Que pensez-vous qu’il lui restait à donner? Venir ainsi, c’est comme si il ne lui restait plus rien d’autre à donner ! Mais attendez donc de voir la suite… Il se tenait là, les joues ruisselantes de larmes, les lèvres tremblantes, et ses paroles confirmaient bien qu’il avait encore le plus grand de tous les dons à offrir : « Chef Indien se donne lui-même à Jésus-Christ, qui s’était lui aussi offert pour Chef indien. »

Eh oui, c’est exactement cela que Dieu attend de chacun d’entre nous. Le livre des Proverbes nous dit …« Mon enfant, donne-moi ton cœur… » Le vieux chef indien avait enfin trouvé la paix du cœur au moment au il avait accepté que le prix pour ses péchés avait été payé par Jésus, et ce prix très élevé était le sang précieux de Jésus Lui-même. (1 Jean 1 :7). Le missionnaire écoutait silencieux, attentif, alors que le chef indien adressait à Dieu une prière de repentance très simple, mais sincère.

Pendant tout ce temps, un autre indien écoutait depuis le fin fond du lieu de rencontre. Cet homme avait demandé à Jésus de le sauver, il y avait de cela fort longtemps, mais il avait par la suite vécu une vie plutôt mauvaise et dissolue. Il saisit un petit drapeau blanc, et s’approcha au centre du groupe, comme pour signifier à tous qu’il voulait se soumettre maintenant au plan que Dieu avait pour sa vie ! Il demanda à Dieu de pardonner sa désobéissance, et là, il ressentit quelque chose de merveilleux…la paix !

En effet, avec l’abandon de soi entre les mains de Dieu vient la paix ! Et vous, y a-t-il de la place pour Jésus dans votre cœur ? Allez-vous l’inviter dans votre cœur, et faire de Lui votre Seigneur et votre Sauveur ? Peut-être est-Il déjà votre sauveur, mais avez-vous accepté de vous soumettre à tous les plans qu’il a prévu pour votre vie ? Allez-vous faire ces pas et expérimenter la même paix que celle que l’indien récalcitrant a pu lui aussi recevoir et ressentir !

(C’est une invitation au salut et à la consécration)

Helping Hands

Products

 

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail

 

More

Contact Us

E-mail us at This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.


        

 

 

Copyright ©  The Helping Hands 2004-2016.
All Rights Reserved.